Revenir au calendrier

21h00

Vingt regards sur l'enfant Jésus

Roger Muraro

Roger Muraro, piano


Olivier Messiaen Vingt regards sur l'Enfant Jésus

1. Regard du Père ; 2. Regard de l'Etoile ; 3. L'Échange ;4. Regard de la Vierge ; 5. Regard du Fils sur le Fils ; 6. Par Lui tout a été fait ; 7. Regard de la Croix ; 8. Regard des Hauteurs ; 9. Regard du Temps ; 10. Regard de l'esprit de Joie ; 11. Première communion de la Vierge ; 12. La Parole toute-puissante ; 13. Noël ; 14. Regard des Anges ; 15. Le Baiser de l'Enfant-Jésus ; 16. Regard des Prophètes, des Bergers et des Mages ; 17. Regard du Silence ; 18. Regard de l'Onction terrible ; 19. Je dors, mais mon cœur veille ; 20. Regard de l'Église d'Amour


Ancien élève d’Yvonne Loriod et interprète majeur de la musique d’Olivier Messiaen, Roger Muraro est un artiste engagé et sans concession. L’an dernier, il avait clôturé le Festival Messiaen par une magistrale « Nuits des oiseaux » incluant le Catalogue d’oiseaux. Cette année, il présente l’une des œuvres les plus complexes d’Olivier Messiaen par sa densité, sa longueur (plus de deux heures de musique) et la concentration extrême qu’elle exige du pianiste comme de l’auditeur.

Les Vingt Regards sur l'Enfant Jésus représentent la « contemplation de l'Enfant-Dieu de la crèche et regards qui se posent sur Lui » précise Messiaen ; « depuis le Regard indicible de Dieu le Père jusqu'au Regard multiple de l'Église d'amour, en passant par le Regard inouï de l'Esprit de joie, par le Regard si tendre de la Vierge, puis des Anges, des Mages et des créatures immatérielles ou symboliques (le Temps, les Hauteurs, le Silence, l'Étoile, la Croix). »

Ce grand cycle pianistique, dédié à l’épouse du compositeur, Yvonne Loriod, et créé par elle en 1945 constitue l’un des sommets de l’œuvre d’Olivier Messiaen. « Plus que dans toutes mes précédentes œuvres, j'ai cherché ici un langage d'amour mystique, à la fois varié, puissant, et tendre, parfois brutal, aux ordonnances multicolores. »


Tarif plein : 20 €

Tarif réduit : 15 €

Revenir au calendrier