Revenir au calendrier

21h00

Marion Grange Sandrine Chatron Sylvana Labeyrie Lorelei Coker Hanna Borka

Marion Grange, soprano
Sandrine Chatron, harpe

Étudiants de la Haute École de Musique de Genève :
Hanna Borka, Lorelei Coker et Sylvana Labeyrie
,harpes

Étudiants pianistes du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris :

Takuya Otaki, Jiwon Jang, pianos

En partenariat avec l'IRCAM


Michaël Levinas,
Psaume
, adaptation pour 4 harpes issue de Psaume (In memoriam Frescobaldi)
Mélodies sur les poèmes de Paul Celan issues de la Passion selon Saint-Marc - Création mondiale
Les Désinences pour piano et clavier midi
Études sur un piano espace pour piano et traitement électronique


Cordes frappées, pincées ou vocales : le compositeur Michaël Levinas les explore dans toute leur richesse et leur complexité. À travers ces quatre œuvres, il nous plonge au cœur de ses recherches et de ses préoccupations sur la nature même du son. L'Étude sur un piano espace, œuvre la plus ancienne du programme, correspond à un travail expérimental lié à la réalisation qui préoccupait le compositeur à cette époque, son Concerto pour piano espace n°1. "Le piano y est considéré comme exprimant l'espace dans la conception même du son : attaques, résonances par les cordes sympathiques, amplifications par la caisse de résonance, réflexions du son à l'extérieur", précise le compositeur.

"Il y a dans le son du piano et le battement de ses nombreuses cordes comme une inclinaison des hauteurs, des dénivellations. J‘y entends comme des désinences du son : les larmes des sons." Ainsi Michaël Levinas introduit-il sa pièce Les Désinences créée en 2014 au Festival Messiaen au Pays de la Meije. Cette œuvre, révisée en 2019 et reprise durant le Festival, appelle sans conteste les voix, celles des mélodies chantées sur des poèmes de Paul Celan dont deux sont issues d’un grand oratorio méditatif créé durant le printemps 2017 : La Passion selon Saint Marc, Une passion après Auschwitz. Enfin, une création explorant toute la richesse polyphonique de 4 harpes en scordatura viendra parachever ce concert-portait révélant un univers musical audacieux, subtil et émouvant.

Réserver

Tarif20